Les travaux

Un projet de tanzkurse single berlin Khulm restauration urgent et indispensable

Najrān dosage of stromectol Une priorité : les travaux extérieurs

Bien qu’elle ait été entretenue au cours de sa longue existence, l’église order stromectol online nécessite aujourd’hui d’importants travaux.

Dans un premier temps, ce sont les https://bathdecorcompany.com/1509-ph32504-dosage-of-ivermectin-tablets.html travaux extérieurs qui sont urgents : réfection de la toiture de la nef et révision du clocher, décrépissage, changement de pierres, réfection des joints, mise hors d’eau du soubassement.

site de namoro moçambique Total actuel des devis pour les travaux extérieurs

162 049 euros TTC

• 24 943 € pour la toiture de la nef
• 17 900 € pour la mise hors d’eau du soubassement
• 119 206 € pour les murs

La réfection de la toiture est un préalable indispensable à la mise hors d’eau de l’ensemble de l’édifice. 24 943 euros

La mise hors d’eau du soubassement permettra l’assainissement des murs et stoppera les infiltrations qui dégradent de manière importante l’intérieur de l’église. 17 900 euros

Un important travail de restauration est à effectuer au niveau des murs extérieurs.
De nombreuses pierres ont souffert du temps et des intempéries et sont à remplacer, le rejointement sur de nombreuses parties, nettoyage et crépissage sont indispensables pour arrêter la dégradation des murs et assurer la survie de l’édifice. 
119 206 euros

 

Une urgence : assainir, restaurer et protéger

Dans un deuxième temps, de très importants travaux de restauration et d’entretien intérieurs seront à réaliser : restauration et protection de vitraux, assainissement et crépissage intérieur du chœur et des chapelles latérales, restauration et protection de plusieurs statues…

Les infiltrations d’eau, venant de l’extérieure, ont entraîné de nombreuses dégradations à l’intérieur de l’église. Après l’assainissement de l’extérieur, une remise en état du pavage, des murs et même de certaines statues sera indispensable.

Des fissures ou autres dégradations demandent une analyse plus précise pour estimer certaines réparations à apporter.

Les vitraux ont également subi les dégradations du temps et demandent à être remis en état et nettoyés.

Le crépissage « sauvage », effectué en dépit de toutes considérations architecturales et historiques il y a quelques décennies, doit être enlevé. Cette opération pourrait laisser apparaître les ornements et les peintures d’origine qui seront le cas échéant à restaurer.